Les vendeurs ambulants - 2007

Epiceries de nuit en Asie du Sud-Est

La vente de rue est un phénomène global. Dans les villes et les villages du monde entier, des millions de personnes gagnent leur vie en vendant un éventail de marchandises sur les espaces publics. Dans la plupart des pays, malgré les commerces de proximité et les grandes surfaces, la vente de rue persiste même lorsqu’il il y a régulation ou interdiction. Ce type de commerce a survécu dans les sociétés traditionnelles, et s’est adapté ou a réapparu dans les sociétés modernes. Les marchands ambulants sont souvent considérés comme une obstruction aux autres commerces ou comme ouverture à certains trafics. Pourtant, d’après une étude menée par le Bureau International du Travail « la vente ambulante est une tradition bien vivante à considérer comme une étape positive sur la voie du développement économique. À Bangkok, les échoppes qui vendent à manger dans la rue ne permettent pas seulement de faire un repas sain et bon marché : pour des dizaines de milliers de personnes, c’est une source de revenu vital (…), les vendeurs de rue ne doivent pas être perçus comme une nuisance, mais plutôt comme des entrepreneurs qui génèrent un ‹ capital culturel › en bâtissant un avenir plus prospère pour eux et leurs familles. L’étude montre qu’une politique adaptée et une valorisation sociale ne profitent pas seulement aux vendeurs et à leurs clients mais également à l’économie toute entière. » Les personnes photographiées ont accepté d’être regardées et de poser sans artifice. La sincérité et l’authenticité de leur regard renvoient la fragilité de leur condition de travail. Ces portraits ont été réalisés au Vietnam, au Cambodge et au Laos entre novembre 2006 et février 2007.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Night Shop Portraits of itinerant vendors in South-East Asia Street selling is a global phenomenon. In the cities and villages of the whole world, millions of people earn a living by selling a range of goods in public spaces. In most countries, in spite of local commerce and massive chain stores, street selling persists, even when there are strict regulations or prohibitions in place. This type of commerce survived in traditional societies, and has adapted itself or re-emerged in modern societies. The itinerant vendors are often seen as an obstruction to other forms of commerce or as a loophole which allows for illegal traffic. However, after a study led by the International Labour Organization: “itinerant commerce is a lively tradition to be considered as a positive step on the road to economic development. In Bangkok, the stalls which sell food in the street do not only provide a cheap healthy meal: for tens of thousands of people they represent a vital source of income (…), the street vendors should not be considered as a nuisance, but more as entrepreneurs who generate ‘cultural capital’ by building a more prosperous future for themselves and their families. The study shows that appropriate policies and a climate of social consideration will not only stand to benefit the vendors and their clients but also the entire economy.” The people in the photographs instinctively accepted to be seen and to pose without artifice. The sincerity and authenticity of their gazes recalls the fragility of their working conditions. These portraits were taken in Vietnam, Cambodia and Laos between November 2006 and February 2007.